Aller au menu

Guitares :
Gibson

Gibson fera sa première apparition sur scène avec une guitare acoustique sunburst ; Johnny l’utilisera couramment de début 62 jusqu’à mai 64, puis très occasionnellement lors des concerts pendant son service militaire :

Elle sera semble-t-il remplacée lors de la seconde moitié des années 60 par un modèle de couleur claire, avec une inscription « Custom » sur la tête, que l’on pourra voir de l’été 65 jusqu’à fin 66, puis de courant 70 jusqu’à fin 71, et probablement également début 72 :

Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène Première guitare Gibson acoustique claire sur scène

À la même époque, on pourra également voir une acoustique noire et blanche :

Détails de la guitare Gibson acoustique noire et blanche

Elle ne sera sortie qu’assez rarement, durant l’été 66, apparemment en remplacement du modèle clair :

[Je n’ai malheureusement pas de photos pour illustrer ça, et
c’est bien dommage. Si vous pouvez m’aider, n’hésitez pas !]

Les années 70 verront l’apparition d’un modèle emblématique de la marque, une Flying V ; on la verra de fin 70 jusqu’au gala de la LICA en mars 72, puis elle refera quelques très rares apparitions au printemps 74 :

On pourra ensuite voir une ES blanche, en 72 lors de certains concerts du Johnny Circus, puis de nouveau en 74 durant la tournée de printemps :

Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène Guitare Gibson ES blanche sur scène

Le dernier modèle de l’époque sera acoustique, plus exactement une J-200 (comme écrit dans la cloche sur la tête) de couleur claire, aperçue brièvement courant 74 (apparemment de la fin du printemps jusqu’à la fin de l’été), notamment à Bochuz :

Abandonnée pendant une quinzaine d’années, principalement au profit de Gretsch puis de Fender, la marque réapparaîtra ensuite sous forme d’une ES-335 rouge, guitare légendaire du rock’n’roll, qui sera utilisée pendant le Cadillac Tour de 90-91 (concert N.R.J. compris) :

Quelques années plus tard, on découvrira une nouvelle guitare acoustique claire, probablement une nouvelle J-200 ; elle ne sera jouée qu’à Las Vegas en 96, sur La ville des âmes en peine :

Un peu plus tard sera montré un nouveau modèle électrique rouge, qui ne fera qu’une apparition éphémère le 3 juin 2003 à Nancy en deuxième partie de concert :

La ES suivante, noire, aura un pickguard d’apparence métallique et gravé d’une signature « Johnny Hallyday » :

Détails de la guitare Gibson ES noire

On la verra pendant le Flashback Tour de 2006-07, en 2009 sur le medley rock’n’roll les premiers soirs à Saint-Étienne, à la Tour Eiffel en 2011, lors de toute la tournée 2012-2014 à l’exception du second concert à Los Angeles le 24 avril 2014 (sur Je suis né dans la rue, sur La musique que j’aime pendant l’absence de la White Falcon du 3 juillet au 15 novembre 2012, parfois en remplacement de la Firebird sur Gabrielle ou de la Trussart Steel-O-Matic sur Fils de personne, sur Dans le bayou pour le concert au Théâtre de Paris, pour la majorité du concert au Trianon, et lors des rappels en 2014), puis sur Gabrielle lors des Vieilles Canailles 2014, pendant la tournée 2015-16 à partir de début novembre, en remplacement de la White Falcon au premier rappel (sur La musique que j’aime, et également Victime de l’amour avant que celle-ci soit faite sans guitare à partir de Bercy 2015), et également sur Fils de personne en avril et mai 2016, et enfin au concert télévisé des Vieilles Canailles 2017 sur La musique que j’aime :

Signature sur le pickguard également pour cette Firebird jaune :

… que l’on verra lors de toute la tournée 2006-07 (sur Gabrielle, à part pour les premiers concerts où c’est la Trussart Steeltop qui remplira ce rôle, et également souvent sur Carole ou Le bon temps du rock’n’roll), tout le Tour 66 de 2009 également (sur Le bon temps du rock’n’roll et La musique que j’aime), à la Tour Eiffel en 2011, et de nouveau sur Gabrielle lors de la tournée Jamais seul / Born Rocker Tour jusqu’à fin juin 2013 (où elle sera parfois remplacée à l’étranger par la Gibson ES noire ou la Trussart Steel-O-Matic) :

Retour aux acoustiques avec une guitare noire que l’on pourra voir en 2009 (elle remplacera la Cheval sur Tennessee à partir du 29 mai au Stade de France), à la Tour Eiffel en 2011, puis lors de toutes les tournées Jamais seul et Born Rocker Tour de 2012 à 2014 (d’abord jouée sur toute la partie acoustique, son rôle sera réduit assez rapidement à Tes tendres années uniquement ; elle servira également Tennessee à Los Angeles en 2012, le premier rappel lors des premiers concerts jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par la White Falcon à partir du 15 juin 2012 au Stade de France, Nashville Blues à partir de Bercy, plusieurs titres au Théâtre de Paris et au Trianon, et de nouveau toute la partie acoustique en 2014, ainsi que le rappel à Los Angeles) et enfin pendant la tournée 2015-16 (sur la partie acoustique, sauf le 3 octobre à Nice où elle sera remplacée par la sunburst) :

À la même époque, une nouvelle sunburst, marquée « Standard » sur la tête (probablement une J-200 Standard) :

… sera utilisée lors de toute la tournée 2012-13 à l’exception des tout premiers concerts (pendant la partie acoustique), ainsi qu’à Los Angeles pour le premier concert de la tournée nord-américaine 2014, puis le 3 octobre 2015 à Nice (sur la partie acoustique, en remplacement de la Gibson noire) :

Enfin, dernière acoustique en date, une sunburst sans décoration sur le pickguard, aperçue sur Tennessee pendant la tournée d’été 2015 :