Aller au menu

Guitares :
Martin

La prestigieuse marque fera son apparition dans l’univers scénique hallydéen en 72 lors du Johnny Circus, avec une dreadnought utilisée jusqu’à la fin de l’année :

On découvrira ensuite un modèle siglé « CF Martin » sur la tête du manche, probablement une D-41 ou une D-45.

Détails de la deuxième guitare Martin

On ne la verra que lors des tournées de 73, du début de l’année jusqu’à la fin de la tournée commune avec Sylvie Vartan :

À partir de la tournée d’hiver 78, on découvrira un nouveau modèle avec sur la tête du manche l’inscription « Martin & Co ». Elle sera sertie dès l’été dans un magnifique écrin en cuir signé Nudie, qui réalisera également un étui de transport :

Détails de la troisième guitare Martin

Elle sera utilisée sur scène, sans écrin, de janvier à mai 78, puis avec écrin lors de la tournée d’été 78, parfois lors des tournées d’hiver et d’été 79, sera délaissée sur la tournée L’ange aux yeux de laser mais réapparaîtra pour la tournée 81 (sur Si j’étais un charpentier et J’ai pleuré sur ma guitare), où elle sera apparemment parfois remplacée par une Epiphone 12 cordes, puis pour la tournée d’hiver 82 (sur Montpellier et J’ai oublié de vivre, parfois remplacée par la Yamaha) :

La marque sera ensuite abandonnée quelques années avant de faire une réapparition furtive pour la rentrée 87, sous la forme de ce qui serait une D-28 offerte à Johnny par son vieux complice Eddy Mitchell et ayant appartenu à Hank Williams.
On ne la verra que pendant la tournée 87 sur La musique que j’aime (elle sera remplacée par la suite par la Telecaster noire) :

Quatrième guitare Martin sur scène Quatrième guitare Martin sur scène Quatrième guitare Martin sur scène Quatrième guitare Martin sur scène